Feuilles bleues

CATALOGUE PAP

 

Nue jusque dans tes emblèmes

De paille un feu dans un épouvantail

Prend l’or dans ta mémoire ovale

Mais un épouvantail qui nu

Sait attendre avec le soleil

L’heure de son embrasement

 

Et la grâce des doigts du vent

Envole ta petite tragédie intérieure

Te laisse éclore sans, et libre —

… Pour mieux te disséminer, mon enfant !

 

Alors quoi, nue !

Ne sens-tu pas l’arbre qui croît

Sur ces terres vierges —

Croque !

Feuilles bleues tombent remercient

Comme toute honte à ses racines

 

Et ce regard te pénètre à travers feuilles blanches

Corps de Christ comme un arbre à genoux

 

 

 

 

Martine Cros, 8 décembre 16, Feuilles bleues

Photographie :  Lois Lane, Portal Painting, 2011, oil on linen : source.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s