enfant de sable – 1

 

 

chaque jour en moi
enfonce un enfant dans
le sable méprisant          le monde
l’y plie jusqu’à l’os           c’est la rose des pleurs
aux pétales violées de vent
seul ton visage en miel
console           le lait de ton regard
donne une tombe à cet enfant

 

 

ainsi peut-il croître
ou croire           mais c’est pareil maintenant

 

qui m’est intime ? sur le gel des pierres
noires, je lui parle paisiblement sans fendre
je le peux : tu es derrière moi
tu me tiens les épaules fémininement
enfin quelqu’un écoute
le chant
que nous adresse l’éternité

 

 

et dans tes mains
maintenant
l’épitaphe
est la plus belle plage
pour accueillir le sable aux mots d’enfant

tu

 

 

 

martine cros, 11/2/17, enfant de sable,  & premières esquisses

wp_20170225_02_25_17_pro-2

 

 

 

 

 

 

wp_20170225_02_24_38_pro-2

 

 

 

 

wp_20170225_02_23_25_proa-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s