le ciel—imperturbablement.

le ciel—imperturbablement.

*
endurer le chant de la terre
allongée au flanc du silence des fleurs
de leurs épaules vallonnées
monts moirés de feuilles fragrantes
entre eux sinuent—nourriciers—des ruisseaux nus
aux lèvres—rives—béantes de leurs pleins d’amour

*
enterrer le soldat mort qui dort
encore—ensevelir le val boisé
& murmurer pour eux une
étoile—
promeneuse solitaire
des plaines arasées.

 

 

 

 

 

*

MC/13/4/17

WP_20170228_03_07_03_Pro
Graminée I, acrylique

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s